Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins sept personnes ont été tuées et quinze autres blessées vendredi dans un attentat contre une mosquée chiite de Rawalpindi (nord-est du Pakistan). L'attaque-suicide a été revendiquée par les talibans.

"Nous revendiquons la responsabilité de l'attentat contre la mosquée chiite", a déclaré le porte-parole de la faction Jamat-ul-Ahrar des talibans pakistanais, le Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP).

Au total, 100 à 150 personnes se trouvaient dans la mosquée au moment de l'explosion.

"Nous voulons dire clairement à ces dirigeants infidèles que nous ne serons pas impressionnés par leurs lois ou leurs pendaisons", ajoute encore le porte-parole de Jamat-ul-Ahrar.

Le Pakistan a levé mi-décembre son moratoire sur la peine de mort, en vigueur depuis 2008, dans les seuls cas de terrorisme, après l'attaque d'un commando taliban contre une école de Peshawar (nord-ouest) qui a fait 150 tués.

Neuf condamnés ont été pendus depuis. Et les parlementaires pakistanais ont approuvé mardi le lancement de tribunaux militaires pour accélérer les procédures dans les affaires de terrorisme.

Les chiites totalisent environ 20 % des 180 millions d'habitants du Pakistan.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS