Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police vaudoise tire un bilan "positif" de la 37e édition du Paléo Festival qui s'est achevée dimanche. Aucun événement grave n'a perturbé la fête. Les voleurs à la tire ont néanmoins sévi. Une septantaine de plaintes pénales ont été déposées.

Cette année est marquée par une présence importante de voleurs à la tire agissant sur l'ensemble du site du festival. Onze personnes ont été interpellées, placées en détention et dénoncées à la justice, a écrit lundi la police.

En matière de drogues, sept personnes ont été dénoncées pour trafic, tandis que 150 l'étaient pour consommation. Parmi ces dernières figurent 90 mineurs dont les parents ont été systématiquement avertis.

17'380 véhicules par jour

Côté circulation, le festival a accueilli davantage de voitures dans les parkings, soit 17'380 véhicules par jour contre 13'650 l'an dernier. Pour ce seul domaine, le dispositif journalier de Paléo (du 17 au 22 juillet) comptait 21 gendarmes, 19 aspirants, un assistant, huit agents de police de Nyon, 16 collaborateurs de la PCi, quelques agents de sécurité, renforcé toute la semaine par 115 pompiers et 88 bénévoles.

Le service médical de la manifestation (cent personnes) a traité en moyenne 405 patients par jour. Les alcoolisations aiguës représentent 3,7% des patients mais occupent 30% du temps des équipes, a noté la police. Treize personnes ont été transférées dans les hôpitaux dont trois en ambulance.

Pour rappel, 230'000 personnes ont fréquenté le festival qui s'est déroulé à guichets fermés. Les organisateurs ont déjà déploré dimanche l'agression d'un collaborateur blessé au visage.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS