Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Panalpina a souffert des plus faibles volumes de transport dans les secteurs du pétrole et du gaz (archives).

KEYSTONE/Christian Beutler

(sda-ats)

Panalpina a souffert au 1er semestre de la déprime régnant sur les marchés pétrolier et gazier. Le groupe bâlois de transport et logistique a vu son bénéfice net fondre de plus de moitié à 21,8 millions de francs.

Son chiffre d'affaires s'est contracté de 11,7% à 2,6 milliards de francs. La chute de la rentabilité s'explique par la constitution au 2e trimestre d'une provision de 26,1 millions pour coûts de restructuration, a indiqué mercredi Panalpina.

La multinationale explique son choix par le fait qu'elle n'anticipe pas de reprise dans les secteurs du pétrole et du gaz pour le moment.

"Nous avons décidé de réaligner nos capacités sur les volumes actuels et de ne plus attendre de redressement. Nous avons donc imputé tous les coûts de restructuration sur le deuxième trimestre", relève Peter Ulber, directeur général de l'entreprise rhénane, cité dans le communiqué.

Panalpina se montre optimiste pour la suite de l'exercice en cours. "Les affaires pétrolières et gazières continuent d'avoir pour nous une signification stratégique et nous sommes confiants dans le fait d'avoir décidé des bonnes mesures dans un marché qui lentement se stabilise", constate le directeur général.

Le développement plus favorable relevé dans les autres activités devrait se confirmer ces prochains mois, estime le spécialiste du transport et de la logistique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS