Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'essentiel de la panne ayant eu lieu la nuit, le nombre de clients touchés a été "limité", selon Mobility (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Une panne chez Swisscom a empêché toute réservation de véhicule chez Mobility durant treize heures, jusqu'à 11h00 mardi. "En raison de la durée relativement courte et du moment de la panne, le nombre de clients touchés a été limité", assure Mobility.

Ils furent quelque 150 à contacter Mobility. "Il n'est en revanche pas possible de compter les clients qui ont voulu réserver par l'application ou le site internet et qui en ont été dissuadés, suite à nos informations concernant le dysfonctionnement", a précisé à l'ats Patrick Eigenmann, responsable de la communication chez Mobility.

Les personnes qui avaient réservé avant 22h00 lundi ont pu effectuer leurs déplacements normalement, précise l'entreprise de partage de véhicules dans un communiqué. La panne a eu pour conséquence une incapacité pour le système de réservation de communiquer avec les ordinateurs de bord dans les véhicules, rendant les nouvelles réservations impossibles, précise-t-elle.

Les causes de la panne sont pour l'heure inconnues. Elles sont en cours de clarification. Avec son prestataire Swisscom, Mobility procède à une analyse en détail afin d'éviter que cela ne se reproduise, précise-t-il.

Série noir pour le géant bleu

C'est la troisième fois en trois semaines que Swisscom est l'objet d'une panne. Le 24 mai, de nombreux médias, banques ou entreprises de logistiques ont vu leurs connexions à Internet perturbée à cause d'un problème de logiciel. Jeudi dernier durant cinq heures, ce sont certains utilisateurs du système de courrier électronique de bluewin.ch qui ont rencontré des difficultés pour accéder à leur compte.

Ces pannes ne sont pas liées, a précisé à l'ats Christian Neuhaus, porte-parole de Swisscom. "Il s'agit de coïncidences malheureuses", a-t-il ajouté.

ATS