Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A Riga, environ huit mille personnes, selon les organisateurs, ont participé à la Baltic Pride.

KEYSTONE/EPA/TOMS KALNINS

(sda-ats)

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé samedi à des marches de fierté arc-en-ciel dans des capitales est-européennes contre la discrimination des minorités sexuelles. Quelques jours après une décision clé sur les droits des couples gays.

Adrian Coman et Clai Hamilton, le couple roumano-américain qui a obtenu gain de cause devant la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), a défilé à Bucarest avec environ 3000 autres personnes.

"Clai et moi sommes deux personnes qui n'ont pas accepté la discrimination. Si plusieurs d'entre nous faisaient pareil le monde serait meilleur", a déclaré M. Coman à l'AFP. "Nous sommes heureux mais impatients de voir une application de cette décision de justice", a-t-il ajouté.

La CJUE a estimé mardi que les Etats membres "ne peuvent pas entraver la liberté de séjour d'un citoyen de l'Union en refusant d'accorder à son conjoint de même sexe, ressortissant d'un pays non-UE, un droit de séjour dérivé sur leur territoire", même si ces pays sont "libres d'autoriser ou non le mariage homosexuel".

Ce défilé à Bucarest, marqué par une participation plus importante que les années précédentes, intervient alors que le Parlement roumain doit fixer prochainement la date d'un référendum qui entérinerait le mariage comme étant "l'union entre un homme et une femme", et non entre "époux", comme le prévoit actuellement la Constitution.

Cette initiative, lancée par des ONG proches de la puissante Eglise orthodoxe, est vue comme une entrave de plus pour les minorités sexuelles, dans un pays qui n'a dépénalisé les relations homosexuelles entre adultes consentants qu'au début des années 2000.

Mariage reconnu par 16 pays

A Sofia, quelques 2000 personnes, protégées par d'importantes forces de police, ont participé à la parade, malgré l'appel de l'Eglise orthodoxe à boycotter cette "manifestation du péché".

A Varsovie, entre 23'000 personnes, selon la mairie, et 45.000, selon les organisateurs, ont participé à la 18e Parade d'égalité. Les participants ont revendiqué le mariage pour tous, une éducation à la non-discrimination et sexuelle dans les écoles, la protection contre les actes et le langage haineux.

A Riga, environ huit mille personnes, selon les organisateurs, ont participé à la Baltic Pride. "La Lettonie est à la dernière place dans l'UE en ce qui concerne les droits des personnes LGBT", a déclaré à l'AFP un de ses organisateurs, Kaspars Zalitis. "Il n'y a pas de protection contre les crimes haineux, il n'y pas de respect envers les personnes trans. (...) Il y a grande urgence" de changer cela.

Plusieurs contre-manifestations de défenseurs des valeurs familiales ont eu lieu en marge des marches de fierté, mais aucun incident sérieux n'a été noté.

Seize pays de l'UE reconnaissent le mariage homosexuel, quelques autres ont instauré une union civile, tandis que la plupart des pays d'Europe de l'Est n'autorisent ni l'un ni l'autre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS