Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le dépassement du budget de construction du parc aux ours de Berne est dû à plusieurs facteurs. L'enquête administrative a révélé une mauvaise préparation des travaux, des rôles pas assez clairement définis, un manque d'information ou encore la complexité du projet.
Une première augmentation de l'enveloppe de 9,7 à 14,5 millions de francs, déjà connue depuis longtemps, est liée à plusieurs surcoûts. Ceux-ci ont été provoqués par une enquête lacunaire sur les caractéristiques du terrain à bâtir, a confirmé l'enquête administrative d'un ancien président de la Cour suprême cantonale et d'un expert de la construction, présentée vendredi à Berne.
Le manque de préparation de la construction a amené l'entreprise responsable des travaux à utiliser davantage de matériel que prévu. Elle a également dû stabiliser de manière dispendieuse la pente vers l'Aar sous la fosse aux ours.
La seconde augmentation de budget de 14,5 à 21,3 millions de francs s'explique elle par plusieurs motifs. Elle est notamment liée à des mesures pour accélérer la construction en raison d'"un calendrier d'achèvement des travaux immuable". Le parc aux ours constituait pour la ville de Berne et les donateurs un projet de prestige qui ne pouvait échouer, conclut l'enquête.
Les enquêteurs listent également plusieurs manquements dans l'organisation du projet. La compétence de maître d'ouvrage n'est notamment pas claire, entre le comité de conduite du projet mené successivement par trois conseillers municipaux ou le service des constructions de la ville de Berne, une entreprise de droit public.
Le comité de conduite était placé sous la responsabilité de la conseillère municipale PLR Barbara Hayoz. Il aurait dû informer beaucoup plus tôt, déjà en 2008, le conseil municipal bernois sur les dépassements de budget connus, ajoute encore le rapport.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS