Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président français Nicolas Sarkozy a ouvert samedi au salon de l'agriculture à Paris le défilé des candidats à la présidentielle. Il a passé quatre heures dans la "plus grande ferme de France", entre stands de fromages et expositions bovines.

Même s'il a pris la précaution de rappeler qu'il est venu en tant que chef de l'Etat, c'est bien le candidat à un second mandat qui s'est présenté dans les allées de cette 49e édition, installée au parc des expositions de la porte de Versailles.

Rassuré par des sondages qui le donnent largement en tête dans les intentions de vote du monde agricole, M. Sarkozy a rappelé les mesures prises en faveur du secteur, à commencer par la suppression quasi totale des charges sur l'emploi saisonnier.

Déjeuner avec des éleveurs

Arrivé à 7h30 pour assister à une traite de vaches, il a partagé un petit déjeuner avec des éleveurs avant l'ouverture au public. Cerné par les caméras et le service d'ordre, Nicolas Sarkozy est parvenu à marquer quelques arrêts dans la cohue des allées pour faire passer ses messages.

A moins de deux mois du premier tour de la présidentielle, le salon de l'agriculture s'annonce encore plus que les autres années un point de passage obligé pour la classe politique et verra défiler tous les grands candidats.

François Bayrou (MoDem) y est attendu ce dimanche et le socialiste François Hollande a prévu d'y passer dix heures mardi, ce qui a suscité un commentaire ironique du président candidat. "Il doit avoir bien des choses à se faire pardonner", a-t-il dit de son rival.

Stand suisse

Les agriculteurs suisses participent pour la dixième fois à la grand-messe agricole française. Après les combats de reines valaisannes, c'est le secteur fromager qui prime cette année au stand helvétique, avec notamment une fondue géante.

ATS