Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Manque encore l'avis du préfet de police de Paris, qui a voix au chapitre en matière de circulation dans la capitale (image symbolique).

KEYSTONE/AP/JACQUES BRINON

(sda-ats)

Le Conseil de Paris a approuvé lundi la "décision historique" de piétonnisation des berges de Seine rive droite au coeur de Paris. Le projet soutenu par Anne Hidalgo (PS) et contesté à droite porte sur plus de trois kilomètres.

Le conseil a approuvé la "déclaration de projet de piétonnisation définitive" des berges, avec toutes les voix des partis de gauche (PS-PCF, PRG, PG) et des écologistes. A droite, LR et UDI ont voté contre, le MoDem s'est abstenu, lors de débats pugnaces mais courtois dans l'ensemble.

La maire de la capitale a salué une "décision historique, la fin d'une autoroute urbaine à Paris et la reconquête de la Seine".

Le projet ferme donc définitivement la voie Georges-Pompidou à la circulation automobile sur 3,3 km du quai bas, de l'entrée du tunnel des Tuileries (Ier arrondissement) à la sortie du tunnel Henri IV (IVe arrondissement). Quelque 43'000 véhicules circulaient chaque jour sur ces berges classées au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Un arrêté municipal définitif suivra le vote dans quelques semaines. Il doit recevoir l'avis conforme du préfet de police de Paris, qui a voix au chapitre en matière de circulation dans la capitale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS