Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Parmigiani dévoile cette année au SIHH une version redessinée de sa ligne Kalpa, développée il y a 20 ans.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Parmigiani a renoué avec la croissance l'an dernier, après un exercice 2016 "chahuté". La marque horlogère neuchâteloise, basée à Fleurier, a enregistré une progression à deux chiffres de ses ventes.

"Nous avons eu une nette reprise, pratiquement sur tous les marchés", a souligné dans un entretien accordé à l'ats Flavien Gigandet, membre de la direction du groupe, en marge du Salon international de la haute horlogerie (SIHH) à Genève. Les touristes chinois, rassurés par le calme relatif sur le plan du terrorisme en Europe, sont de retour, notamment dans les boutiques de Lucerne et d'Interlaken (BE), très importantes pour la marque.

"Nous avons réalisé de très bons résultats, presque exceptionnels en Suisse, grâce à la clientèle asiatique et plus précisément chinoise", se réjouit M. Gigandet. L'affaiblissement du franc n'a par contre joué qu'un rôle marginal dans cette reprise.

La marque, qui avait licencié une quinzaine de collaborateurs en 2015, emploie aujourd'hui un peu moins de 450 personnes. "Nous ne prévoyons pas de départs massifs et nous avons au contraire beaucoup embauché récemment, principalement dans le secteur du marketing", explique le dirigeant.

Confiance pour cette année

Parmigiani se montre très confiante pour cette année, grâce à une collection "extrêmement bien reçue". La marque de Fleurier, qui produit quelques milliers de pièces par année, dévoile notamment au SIHH une version redessinée de sa ligne Kalpa, développée il y a 20 ans.

Concernant le projet "révolutionnaire" d'augmentation de la réserve de marche des montres de la marque, dévoilé en 2016, Flavien Gigandet souligne "qu'il suit son cours". Il prendra toutefois encore quelques années pour être mis sur le marché.

"Aujourd'hui, nous avons trois prototypes qui fonctionnent de manière satisfaisante et nous sommes en passe de résoudre les contraintes, particulièrement concernant les chocs", précise le membre de la direction.

Réseau de distribution resserré

Sur le plan organisationnel, Parmigiani est plutôt en phase de réduction de son réseau de distribution, qui compte à l'heure actuelle environ 250 points de vente. Le but est de le rendre plus qualitatif et efficace, en privilégiant les clients qui s'engagent pour la marque.

L'entreprise neuchâteloise, qui compte trois boutiques en propre à Miami, Londres et Paris, ne veut pas en ouvrir de nouvelles "à tout va". Même si ce n'est pas une priorité, elle reste toutefois attentive à d'éventuelles opportunités dans un endroit stratégique, sur un marché clé.

Présent depuis 20 ans au SIHH, Parmigiani ne voit par ailleurs aucune raison d'aller à Baselworld. "Le salon de Genève nous offre un environnement plus qualitatif et sélectif, qui correspond davantage au type de produits que nous vendons", souligne M. Gigandet.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS