Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'entreprise horlogère Parmigiani Fleurier va réduire ses effectifs sur son site de Val-de-Travers (NE). Elle n'a toutefois pas précisé le nombre de licenciements. Un plan social a été mis en place.

Contacté jeudi par l'ats, le département des ressources humaines de Parmigiani Fleurier SA n'a pas voulu donner plus d'informations sur cette restructuration, en particulier sur le nombre de suppressions de postes. La radio RTN qui a révélé l'information évoque une trentaine de suppressions d'emplois, soit près d'un tiers des effectifs.

L'entreprise explique, dans un bref communiqué, que la situation économique mondiale difficile l'a contrainte à "prendre des mesures stratégiques, dont la réduction de ses effectifs". Une procédure de licenciements collectifs aura lieu dans le cours des semaines à venir.

"Un plan social est en place et des mesures d'accompagnement ont été prévues pour seconder cette transition", écrit la marque horlogère. Parmigiani Fleurier tient à souligner que le développement de la marque se poursuit malgré le contexte économique peu propice et grâce à ces mesures de relance.

"La procédure de consultation destinée à trouver des alternatives aux suppressions d'emplois envisagées dure jusqu'au 22 octobre", a précisé Catherine Laubscher, secrétaire régionale d'Unia Neuchâtel. Le personnel de l'entreprise signataire de la CCT a été informé mercredi des intentions de la direction.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS