Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Les ministres des Finances des principales économies de la planète étaient à la recherche vendredi à Washington d'un compromis dans la "guerre des monnaies" qui s'est envenimée ces dernières semaines. Mais il n'y aura certainement pas d'accord unanime ce week-end, a prévenu le Canada.
"Je ne prévois certainement pas qu'il y ait un accord unanime à Washington ce week-end sur les monnaies, sur celles à taux de change rigide", comme le yuan chinois, "et sur la façon dont elles devraient fluctuer", a indiqué le ministre des Finances canadien, Jim Flaherty, en marge de l'assemblée annuelle du Fonds monétaire international (FMI).
M. Flaherty a en revanche indiqué qu'il y aurait une position commune de la part des pays dont la monnaie fluctue librement, "comme les Etats-Unis, le Canada, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Brésil et d'autres", pour avertir du danger que fait peser selon eux sur la reprise mondiale la politique de taux de change rigide de certains Etats.
Les dirigeants des pays riches et émergents du G20 s'accusent les uns les autres soit d'affaiblir délibérément leur monnaie pour favoriser leurs exportateurs, soit d'exercer des pressions indues pour en faire monter d'autres.
De nombreux pays, Etats-Unis en tête, accusent la Chine de maintenir artificiellement bas le niveau du yuan pour favoriser ses exportations.
Leurs ministres des Finances se sont retrouvés vendredi matin pour un petit déjeuner de travail, mais qui a surtout été l'occasion d'évoquer la réforme du FMI, a indiqué de son côté la ministre française de l'Economie Christine Lagarde. Un dîner de travail des ministres des Finances du G7 devait se tenir dans la soirée à l'ambassade du Canada, pays qui préside ce groupe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS