Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier ministre britannique David Cameron a affirmé lundi qu'il ne chercherait pas à briguer un troisième mandat. Il se bat actuellement, avec acharnement, pour en obtenir un deuxième à l'issue du scrutin du 7 mai prochain.

Dans un entretien avec la BBC, M. Cameron a précisé que "cela ferait vraiment du bien qu'il y ait un regard neuf ou une nouvelle direction plus fraîche".

Au pouvoir depuis 2010, le parti conservateur de David Cameron est au coude-à-coude dans les sondages avec le parti d'opposition de centre gauche travailliste, à moins de sept semaines des législatives.

Le parti libéral démocrate, qui forme la coalition gouvernementale actuelle avec le parti conservateur, a critiqué les propos du premier ministre laissant entendre qu'il tenait sa victoire pour acquise en mai prochain.

"Présomptueux" et "arrogant"

"C'est incroyablement présomptueux de la part de David Cameron de se préoccuper d'un éventuel troisième mandat à quelques semaines des élections législatives", a souligné un porte-parole des libéraux-démocrates. Le parti travailliste a, quant à lui, accusé M. Cameron d'"arrogance".

Réagissant aux critiques, M. Cameron a répliqué qu'il ne tenait "absolument rien pour acquis" et qu'il s'était contenté d'apporter une "réponse très directe" à une "question très directe".

Il avait auparavant indiqué qu'il voulait "finir son travail" et réformer l'économie britannique pendant les cinq prochaines années.

Il a suggéré quelques noms de futurs dirigeants potentiels du parti conservateur comme la ministre de l'Intérieur Theresa May, le ministre des Finances George Osborne et le maire de Londres Boris Johnson. "Le parti conservateur a un certain nombre de grandes personnalités qui montent", a-t-il dit à la BBC.

Ces remarques ont contribué à faire taire les rumeurs selon lesquelles, s'il était réélu en mai, il pourrait démissionner après le référendum promis pour 2017 sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union européenne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS