Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il n'y aura pas de fête du 1er Août cette année à Leimbach (AG) à cause d'une bière (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

La fête du 1er Août a été annulée par les autorités communales à Leimbach (AG) parce que le paysan qui mettait son champ à disposition pour les festivités demandait une petite compensation: une bière et une lettre de remerciements.

Le champ utilisé traditionnellement pour célébrer la fête nationale dans le village argovien de 400 habitants restera vide cette année. L'exécutif communal a décidé d'annuler les festivités. La décision a été publiée dans la feuille officielle de la commune, a révélé vendredi Blick.ch.

Si la fête est annulée, c'est de la faute du paysan qui ne veut plus mettre son champ gratuitement à disposition, selon les autorités. La compensation demandée n'est pourtant pas très élevée. "Nous aurions été satisfaits avec une bière et une lettre de remerciements", écrit la famille d'agriculteurs dans un message publié dans la feuille officielle de la commune.

Avant chaque fête nationale, le champ doit être fauché et l'herbe coupée transportée. Deux à trois personnes y consacrent chacune au moins deux heures, souligne l'agriculteur.

Les bénévoles qui organisent la fête nationale reconnaissent qu'ils n'ont jamais remercié le paysan qui met son champ à disposition. Mais "la demande de compensation nous a déçus et nous a privé du plaisir de réaliser un travail bénévole".

ATS