Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Londres - La reine d'Angleterre a retiré au chef du parti d'extrême droite britannique BNP l'invitation qu'elle lui avait adressée pour une garden-party au palais de Buckingham. Motif: il a "ouvertement utilisé cette invitation personnelle à des fins politiques dans les médias".
"Cela a eu pour conséquence d'accroître la menace en terme de sécurité et la gêne potentielle de nombreux autres invités", a expliqué une porte-parole du palais jeudi, quelques heures avant l'événement. Elle n'a pas donné de précisions sur la teneur de cette menace.
Ce retrait n'a pas vocation à "nuire au processus démocratique", a-t-elle ajouté. "Nous appliquerons les mêmes règles à toute personne qui tenterait ouvertement de politiser sa participation de cette façon".
Nick Griffin avait été invité en même temps que 8000 autres participants en tant que député au parlement européen.
Le chef du BNP était apparu plus tôt à la télévision pour discuter de sa participation. Il avait également envoyé cette semaine des emails aux militants de son parti, les invitant à lui suggérer des questions à poser à la souveraine.
M. Griffin a considéré la décision du palais comme "une attaque contre la démocratie", estimant que "le motif est un tissus d'absurdités inventées".
"Cette décision a de toute évidence été prise sous la pression du régime ConDem (la coalition des partis conservateur et libéral démocrate du Premier ministre David Cameron, ndlr) qui cherche désespérément tous les motifs pour bannir le BNP", a-t-il estimé.
L'année dernière, il avait renoncé à participer à cette garden-party annuelle pour ne pas "causer d'embarras" à la reine Elizabeth II.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS