Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Tribunal fédéral (TF) a écarté la demande de révision du procès de l'homme condamné pour le triple meurtre de Vevey. Les juges ont estimé que rien ne justifiait la tenue d'un nouveau procès.

Le condamné, qui attend encore une autre décision du TF concernant son recours contre la confirmation de sa condamnation par la Cour de cassation du canton de Vaud, avait invoqué des faits selon lui nouveaux.

Il soutenait notamment que des pièces "essentielles" du dossier pénal se contredisent quant à l'emplacement exact où une paire de ciseaux avait été retrouvée près du corps de sa mère.

Pas contradictoire

Tout comme la Cour d'appel du canton de Vaud, le TF balaye ses arguments. Il constate que les rapports du médecin légiste et de la police décrivent de manière différente "mais non contradictoire", l'emplacement des ciseaux, tel qu'il ressort de la scène du crime.

De plus, cet emplacement a été "immortalisé de manière indiscutable par les photographies détaillées prises lors de la découverte des cadavres", souligne le TF, qui rejette encore d'autres arguments avancés par le recourant.

Procès révisé

Condamné une première fois à Vevey en juin 2008, l'homme avait obtenu une révision de son procès grâce au témoignage tardif d'une boulangère.

Rejugé à Lausanne en mars 2010, il avait à nouveau écopé de la prison à vie pour le meurtre de sa mère ainsi que les assassinats d'une amie de celle-ci et de sa propre soeur, dont le corps n'a jamais été retrouvé.

ATS