Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le plateau du Téléjournal alémanique a été envahi le 3 mai 1981 par de manifestants masqués: ils demandaient la libération duTessinois Giorgio Bellini, soupçonné de terrorisme.

KEYSTONE/STR

(sda-ats)

Certains participants au mouvement de Mai 68 en Europe se sont radicalisés jusqu'à verser dans l'action violente. Arrêté à plusieurs reprises pour terrorisme, le Tessinois Giorgio Bellini est l'un d'entre eux.

Le 3 mai 1981, des manifestants masqués font irruption sur le plateau de la télévision alémanique pendant le "Tagesschau". Ils brandissent une banderole, qui clame "Freedom and Sunshine for Giorgio Bellini". Le Tessinois a été arrêté en février 1981, soupçonné d'activité terroriste. "Pour des choses que je n'ai pas faites, j'ai passé environ un an en prison. Pour des choses que j'ai faites, jamais", explique l'homme de 72 ans en riant.

Le Tessinois a été impliqué dans le sabotage de centrales nucléaires. "C'est peut-être difficile à comprendre aujourd'hui, mais ce n'était pas si grave que ça. J'ai grandi à une époque où on pouvait acheter à la Coop des explosifs pour l'agriculture. Enfant, on avait déjà manié ce genre d'engins."

Scène suisse plutôt pacifique

Ainsi des transformateurs, des pylônes électriques et d'autres éléments liés aux centrales nucléaires ont explosé en Suisse dans les années 80. "Nous nous étions assurés avant que personne ne serait touché." Puis le moratoire sur la construction de centrales nucléaires a été adopté par le peuple en 1990. "Cela nous a permis de respecter nos principes, d'éviter une plus grande radicalisation et la violence dirigée contre des personnes".

Le Tessinois n'appartenait à aucun groupuscule à ce moment-là. "En Suisse, nous n'étions pas organisés en cellules ou groupes radicaux, contrairement à ce qui se passait en Allemagne. Nous vivions en communauté, on se rencontrait, mais sans agenda strict. Tout le monde se connaissait. Mais c'est clair que si une action était prévue, celle-ci était organisée en secret. Et tous ceux qui voulaient participer pouvaient le faire."

Les actions menées en Suisse n'ont pas été aussi violentes que celles lancées en Allemagne. "Parce que nous nous connaissions tous, il y avait un certain contrôle social", qui peut se résumer par: "Ne bousille pas tout". En outre, la plupart des membres de cette scène avaient des métiers "normaux", ce qui contribuait à éviter une dérive violente.

Quête d'unité

Le 8 juin 1975, le FC Bakounine - l'équipe où jouait Giorgio Bellini - et le FC Comité des soldats dirigé par Koni Frei, le chef de l'organisation révolutionnaire de Zurich (RAZ), se sont affrontés amicalement sur un terrain de football. Les anarchistes ont perdu 3-5.

L'idée d'organiser un championnat de foot pour la gauche extra-parlementaire est née de cette rencontre inopinée. Grâce au sport, Giorgio Bellini espérait faire se rapprocher une gauche désunie. C'est ainsi qu'est née la "Fédération progressiste suisse de football" (FSFV), ouverte également aux femmes. Le Tessinois en a été l'un des artisans.

Soupçonné de terrorisme

Même s'il a fait sauter des pylônes, Giorgio Bellini a toujours affirmé se préoccuper du sort de l'humanité, de l'émancipation des femmes et du développement de la gauche et de mouvements citoyens. Malgré ses objectifs non violents, il a été arrêté à plusieurs reprises pour ses contacts avec des terroristes présumés ou reconnus.

Carla del Ponte, procureure de la Confédération à l'époque, l'a soupçonné d'avoir collaboré avec le Vénézuélien Ilich Ramirez Sanchez, dit Carlos. Giorgio Bellini a ainsi passé plusieurs semaines en détention en 1994.

"Je connaissais Carlos comme d'autres personnages de cette époque: c'était un ami d'amis, dont certains, comme lui, étaient recherchés", a-t-il reconnu. "Je voulais écrire un livre sur Carlos: il m'intéressait, même si je ne partageais pas ses objectifs et sa façon de procéder", ajoute-t-il.

Aujourd'hui, Giorgio Bellini, qui vit au bord du lac de Lugano, est engagé dans son village. Et il est toujours intéressé par le sort de l'humanité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS