Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour le début des quarts de finale des play-off, aucun des favoris n'est tombé dans le piège. Les Lions de Genève, Fribourg Olympic, Monthey et Union Neuchâtel l'ont emporté.

Personne n'a crié "surprise!". Et finalement, c'est assez normal lorsque l'on regarde les affiches de ces quarts de finale. Mais Union Neuchâtel a eu chaud contre Massagno. Les Unionistes se sont imposés 85-76, mais le score était de 77-76 à 105 secondes de la fin du quatrième quart. C'est à ce moment-là, dans le money time, que les joueurs de Manu Schmitt ont fait la différence. James Mathis (20 pts), a marqué sept des huit derniers points neuchâtelois. Les Tessinois ont eux raté tous les tirs, majoritairement à trois points. Finalement, le cinq majeur des locaux a fait le job. Mais ce succès acquis sur le tard doit servir d'avertissement pour les Unionistes. Ces derniers savent que Massagno ne se laissera pas faire dans cette série.

La rencontre qui aurait dû voir la plus grande bagarre se tenait au Reposieux entre Monthey et Lugano. Les Tessinois ont tenu jusqu'à la 26e lorsqu'ils étaient menés de six points (59-53), puis les joueurs de Jean-Marc Jaumin ont laissé filer les Chablaisiens qui ont gagné 85-60. Toujours sans Gibson, qui se remet d'une double fracture à la main et qui s'entraîne depuis trois semaines avec le groupe, Monthey a dominé Lugano au rebond (42-27) et au pourcentage au shoot (53% contre seulement 37 pour les Tigers).

Récent vainqueur de la Coupe de Suisse et premier a terme de la saison régulière, Fribourg Olympic n'a pas laissé espérer Starwings pour un succès 94-69. A la 31e, les Bâlois affichaient huit points de retard (68-60). Ils ont finalement fini à 25 unités d'Olympic pour un succès 94-69 des Fribourgeois. Jonathan Kazadi a été extrêmememnt efficace avec 22 points, 6 rebonds et 2 interceptions. Miljanic (18 pts) et Williamson (17) ont bien secondé le meneur suisse.

Au Pommier, les Lions de Genève ont mis un peu de temps avant de prendre la mesure de Boncourt 76-59. Il aura fallu une mi-temps d'observation et d'hésitation pour que les hommes d'Ivan Rudez se réveillent. Logiquement, le banc des Lions, plus fourni que celui du club jurassien, a presque inscrit le double de points que son homologue (39-20). Ces points ont fait mal aux Boncourtois qui ont en plus vu Dos Santos et Brown quitter prématurément le parquet pour cinq fautes. Côté genevois, Humphrey (18 pts) et Mladjan (16) ont été les plus prolifiques.

ATS