Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ocean Springs - La marée noire ne constituera pas un "Tchernobyl" dans le sud des Etats-Unis, estime un biologiste marin. Mais elle aura un impact très négatif sur les fruits de mer et les poissons, dont la pêche constitue un pilier de l'économie locale.
"Il est à craindre que le pétrole, une substance très toxique, ait un impact très fort sur les crevettes, les poissons, les huîtres et les crabes, notamment sur la croissance des plus jeunes individus de chacune de ces espèces", relève Joe Griffitt, biologiste marin au Gulf Coast Research Laboratory d'Ocean Springs dans le Mississippi.
Les marais du delta du Mississippi fournissent 40% de la production américaine de fruits de mer.
"Quoi qu'il arrive, il y aura des conséquences", prévient le scientifique. "Si la concentration de pétrole est très dense, disons un litre de pétrole pour 10'000 litres d'eau de mer, les animaux meurent". Et quand bien même la concentration de produits toxiques est moindre, les différents organes sont soumis à rude épreuve.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS