Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les trains annulés par manque de personnel de réserve sont rares: ce genre de bug arrive entre 30 et 50 fois par année (photo symbolique).

KEYSTONE/MANUEL LOPEZ

(sda-ats)

L'annulation d'un train par manque de personnel comme c'est arrivé par trois fois vendredi dernier reste exceptionnelle. Selon les CFF, ce type de "panne" n'a rien à voir avec le personnel. Une explication un peu courte, selon le syndicat SEV.

Vendredi, un accident de personne survenu en Suisse alémanique a perturbé en soirée les liaisons de plusieurs régions. Les voyageurs au départ de Berne et Fribourg pour Lausanne se sont retrouvés en rade. Coïncidence: le même jour, d'autres trains sur la Côte vaudoise ont été annulés pour la même raison: "Manque de personnel roulant".

Selon les CFF, ce genre de situation exceptionnel se produit entre 30 et 50 fois par année, un nombre insignifiant par rapport aux 10'000 trains qui circulent chaque jour. Le nombre de trains annulés par manque de personnel de piquet est plutôt stable ces dernières années. Cela n'a pas eu d'impact sur le taux de ponctualité.

Pour les CFF, ces "bugs" ne sont pas liés au personnel. La compagnie dispose d'un service de réserve pour remplacer les mécaniciens en cas de maladie, de formation ou de perturbation dans l'exploitation. "Le nombre de tours de réserve planifiés par jour n'a pas été réduit ces dernières années", indique la porte-parole des CFF Donatella Del Vecchio.

Mauvaise gestion de la réserve

Interrogé, le Syndicat du personnel des transports (SEV) nuance. Sur le papier, les CFF ont raison. Mais dans la réalité, les choses sont plus compliquées. Les mécaniciens se sont souvent plaints d'une utilisation peu judicieuse du personnel de réserve.

Ceux-ci sont employés pour des absences de collègues prévues de longue date, comme un rendez-vous chez le médecin ou un stage de formation. Cette manière de faire diminue les ressources en cas d'événement imprévu, explique Jean-Pierre Etique, secrétaire syndical du SEV.

En outre, les mécaniciens n'ont plus la polyvalence d'antan. Le manque de connaissances d'une ligne ou du matériel roulant réduit ainsi le personnel disponible, ajoute le syndicaliste. Enfin, les réserves ne doivent pas servir à atteindre les moyennes théoriques d'heures de travail.

Légère consolation pour les usagers, le programme d'économie des CFF RailFit ne prévoit pas de réduction du nombre de mécaniciens, y compris du service de réserve. Dans le domaine de la circulation des trains, notamment dans la conduite, quelque 200 postes seront créés, rappellent les CFF.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS