Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Athlétisme - Pascal Mancini a été reconnu coupable de dopage à la nandrolone par la Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic.
Le sprinter fribourgeois de 23 ans a été contrôlé positif dans le cadre de deux contrôles hors compétition le 20 novembre et le 8 décembre 2011. Pascal Mancini s'est défendu en déclarant avoir subi cette injection de nandrolone par erreur par le docteur Gontran Blanc.
La Chambre disciplinaire a condamné Pascal Mancini à une suspension d'une durée de deux ans à partir du 30 janvier 2012, d'une amende de 100 francs et à des paiements de divers frais pour un montant total de 6120 francs. Un athlète reconnu coupable de dopage aux stéroïdes anabolisants est automatiquement suspendu deux ans.
La justice a estimé que l'athlète n'avait informé ni son entraîneur, ni Antidoping Suisse de cette soi-disant mauvaise injection. C'est ce manque de transparence qui lui vaut aujourd'hui cette suspension.
Les parties, de même que la fédération internationale concernée et l’AMA, ont 21 jours pour faire appel de cette décision devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS