Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour son huitième et avant-dernier match de préparation avant le Mondial russe, l'équipe de Suisse est venue à bout de la Lettonie 4-3 alors qu'elle était menée 3-2. Patrick Fischer a apprécié.

"Je suis vraiment content de cette partie et du fait que nous avons su remonter notre retard à deux reprises, souligne le coach zougois de l'équipe nationale. On a très bien joué défensivement, collectivement. Nous n'avons subi que vingt-trois tirs à Genève et vingt ce soir, c'est très peu et c'est tant mieux."

A l'heure où la sélection définitive se dessine, Patrick Fischer a tenu à préciser que la formation définitive serait connue dimanche: "Cinq joueurs resteront en Suisse. Deux défenseurs et trois attaquants." Impossible donc de voir Roman Josi débarquer si les Nashville Predators se font éliminer par les San Jose Sharks en quatre ou cinq matches lors des demi-finales de Conférence Ouest? "Il ne faut pas compter dessus, explique Fischer. J'espère pour lui qu'ils se qualifieront pour la finale de Conférence. Maintenant si Nashville est éliminé tôt, nous aurons une conversation au téléphone et nous verrons bien. Mais je ne veux pas le déranger alors qu'il doit encore jouer des matches."

Très bon pour son premier match dans les buts helvétiques depuis son arrivée de San Antonio, Reto Berra a souligné la bonne alchimie qui règne dans cette équipe de Suisse: "Il y a eu une bonne progression ces dernières semaines. Je dois me réhabituer à jouer sur des plus grandes glaces et je devrais être sur la glace mardi contre Bâle justement pour emmagasiner des informations avant les premiers matches en Russie. On a encore quelques détails à améliorer mais cela va dans le bon sens."

ATS