Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'association Patrimoine suisse s'oppose au démantèlement du télésiège du Weissenstein (SO), qu'elle considère monument d'importance nationale. Elle saisit donc le Tribunal administratif fédéral (TAF) contre la concession accordée pour une nouvelle télécabine à six places.

A fin janvier, après deux ans et demi d'examen du dossier, l'Office fédéral des transports a délivré la concession. Patrimoine suisse estime que cette décision contredit les dispositions de la loi fédérale sur la protection de la nature et du paysage, écrit l'association dans un communiqué.

Elle rappelle que cette installation est la dernière de ce type en Suisse. A son avis, sa destruction serait "une grave erreur". Et de signaler que ce télésiège - à l'arrêt depuis 2009 - figure à l'inventaire des installations à câbles de l'Office fédéral de la culture.

Des lacunes

La Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage a renoncé à porter l'affaire au TAF, doutant des chances de réussite d'une telle action. Le délai de recours court jusqu'à mercredi prochain.

Patrimoine suisse concède que cette installation présente des lacunes par rapport aux normes de sécurité actuelles. Elles pourraient être comblées par des mesures techniques et d'exploitation ciblées "sans que soit remise en cause la valeur historique" du télésiège.

Rachat

L'association souligne que les jours de forte fréquentation étaient rares. Elle ne voit aucune raison impérative de construire une nouvelle installation, laquelle pourra transporter jusqu'à trois fois plus de personnes.

Pour éviter la démolition du télésiège, la "Fondation télésiège historique" et Patrimoine suisse confirment leur intention de racheter et de remettre en service le télésiège historique. Pour soutenir cet objectif, Patrimoine suisse a déjà prélevé une importante somme sur le produit de la campagne 2010 de l'Ecu d'or qui ces dernières années rapporte environ 1,5 million de francs.

ATS