Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Pauvreté: le canton de Vaud propose de nouvelles prestations

Lausanne - Pour lutter contre la pauvreté, le gouvernement vaudois veut introduire deux nouvelles prestations. Dès 2011, certaines familles bénéficieraient d'aides complémentaires. Les chômeurs en fin de droit proches de la retraite recevraient pour leur part une rente-pont.
"Cette cause mérite un vrai consensus cantonal", a déclaré Pierre-Yves Maillard, chef du Département de la santé et de l'action sociale en détaillant son projet. Il en va, selon lui, de "la cohérence" du système social vaudois qui "se laisse comparer" avec les régimes d'autres cantons, voire d'autres pays.
Avec la première mesure (PC Familles), le canton compte améliorer le revenu de 20'000 personnes et sortir 900 familles du revenu d'insertion. Elles devront résider dans le canton depuis deux ans, avoir des enfants de moins de 16 ans et ne pas pouvoir couvrir les dépenses reconnues.
Avec la rente-pont, le canton s'adresse aux chômeurs en fin de droit de plus de 62 ans pour les femmes et 63 ans pour les hommes. "Ils ne méritent pas d'émarger à l'assistance publique", a affirmé Pierre-Yves Maillard. Près de 700 personnes pourraient en bénéficier d'ici 2012.
Le financement de ce dispositif social serait assuré par l'introduction d'une cotisation paritaire de 0,06% payée par les employeurs, les indépendants et les salariés. L'Etat et les communes contribueront à hauteur de 60%.
En présentant une première fois son initiative en août dernier, Pierre-Yves Maillard avait courroucé les milieux patronaux en affirmant que l'économie produisait de la pauvreté et que les seuls employeurs devraient payer 0,16%. Le conseiller d'Etat a souligné avoir tenu compte des critiques lors de la phase de consultation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.