Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Payot veut sortir du groupe Hachette. Le directeur général Payot Libraire Pascal Vandenberghe a confirmé mardi sur la RTS que la principale librairie de Suisse romande est à vendre. Mais pour l'instant aucun acheteur potentiel ne s'est profilé.

Le directeur général du groupe français Lagardère Services Jean-Marie Lebec, lui aussi interrogé par la RTS, a confirmé l'information diffusée dans un premier temps par "24 Heures".

"Nous ne sommes pas fermés à cette solution", a expliqué M. Lebec. "Nous devons maintenant examiner la situation", a résumé le représentant du groupe français, qui souhaiterait, selon lui, se concentrer sur le "travel retail", un réseau de distribution principalement actif via des kiosques dans les gares et aéroports.

Ancrage de Payot en Romandie souhaité

Le prix de 25 millions de francs pour le rachat de Payot Libraire n'a lui non plus pas été remis en question ni par M. Lebec ni par M. Vandenberghe. Ce dernier a revanche démenti vouloir lui-même racheter Payot comme l'a laissé entendre le journal "24 Heures".

En revanche, a-t-il dit, il faut trouver "un nouvel actionnaire pour le long terme après vingt ans passés dans le groupe Lagardère". Pour l'heure, aucun nom de racheteur potentiel n'a été prononcé, mais il semble qu'un ancrage de Payot en Romandie est souhaité.

ATS