Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Payot veut faire baisser le prix des livres français vendus en Suisse. Le libraire romand s'approvisionnera à l'avenir directement avec les diffuseurs français, sans passer par leurs représentants helvétiques. Les baisses de prix pourront atteindre jusqu'à 40%.

Payot a négocié avec certains éditeurs pour commander ses livres en France en euros, sans passer par un diffuseur suisse. Le groupe détenu majoritairement par Hachette fera entrer en vigueur ce nouveau modèle en juin 2012, a expliqué son directeur général Pascal Vandenberghe sur la TSR.

"Nous jouons le rôle de chasse-neige", a expliqué M. Vandenberghe dans le journal "19:30" de la TSR. Les libraires indépendants doivent s'unir pour suivre le mouvement. En raison du franc fort, les différences des tarifs entre la France et la Suisse sont devenues excessives.

Référendum

Cette décision intervient alors que les Suisses sont appelés à se prononcer sur la loi sur le prix du livre en mars 2012. Les référendaires rejettent l'idée d'un prix réglementé par l'Etat. Pour eux, au lieu de protéger le marché du livre, la loi va susciter une hausse des prix qui profitera aux grandes maisons d'édition au détriment des auteurs, des libraires et des consommateurs.

Les partisans estiment en revanche que la loi devrait entraîner une baisse des prix. Elle devrait profiter davantage aux lecteurs romands qu'à ceux de Suisse alémanique, en raison de la structure différente du marché.

ATS