Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les deux tigres se sont échappés d'un refuge pour grands félins, où sont recueillis les animaux autrefois détenus par des zoos, des cirques ou des particuliers (photo symbolique).

Keystone/AP/MAHESH KUMAR A

(sda-ats)

Deux tigres du Bengale se sont échappés samedi de leur cage dans un refuge pour grands félins à Oldeberkoop, au nord des Pays-Bas. Ils ont été ramenés après environ quatre heures de cavale, ont annoncé les autorités.

Un vétérinaire muni d'un fusil anesthésiant ainsi que des agents et un hélicoptère de la police avaient été dépêchés sur place dans la matinée pour capturer les deux fauves. Ces derniers étaient hébergés dans un refuge où sont recueillis les animaux autrefois détenus par des zoos, des cirques ou des particuliers.

Après plusieurs tentatives, les animaux ont été anesthésiés. On a vérifié "qu'ils étaient bien et profondément endormis", a rapporté l'officier de la police locale Jan Graafstra vers 14h00 sur son compte Twitter.

Les fauves d'environ 150 kilos chacun ont ensuite été transportés jusqu'à leur cage dans de grands sacs en tissu munis de poignées portés par plusieurs hommes, a rapporté la radio-télévision publique néerlandaise NOS sur son site.

Habitants pas menacés

Enfuis de leur enclos, les tigres prénommés Radja et Delhi se promenaient en liberté dans le domaine boisé du refuge. Ils auraient pu également s'en échapper en rampant sous la clôture peu solide, s'était inquiétée la police locale, citée par l'agence de presse néerlandaise ANP.

"Il n'y a jamais eu de danger pour les habitants", qui avaient été avertis de la situation, a assuré le maire de la municipalité de Ooststellingwerf Harry Oosterman, arrivé sur les lieux en début d'après-midi et cité par l'ANP.

Enquête prévue

Une enquête devra être menée afin de déterminer comment les tigres ont pu s'échapper, a souligné le maire. La barrière de leur cage était probablement restée ouverte, d'après NOS.

Radja et Delhi sont originaires d'un zoo privé allemand dont le propriétaire n'était plus en mesure de les nourrir, faute de moyens financiers.

La cavale des félins a provoqué une vague de commentaires et de blagues sur les réseaux sociaux. Deux agents de la police locale de Delfshaven, près de Rotterdam, ont notamment posté sur Twitter un egoportrait avec une petite chèvre, qui s'était évadée, elle aussi, d'une ferme pour enfants samedi matin.

ATS