Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Néerlandais de 15 ans qui avait poignardé à mort une fille du même âge suite à des commentaires sur Facebook, a été condamné lundi à un an de prison et trois ans dans une institution psychiatrique. Il s'agit de la peine maximale pour un mineur.

"La cour estime que le défendeur a délibérément tué Winsie", la poignardant au cou et au visage pour la tuer, a indiqué le tribunal d'Arnhem. L'adolescent avait agressé sa victime le 14 janvier dans l'entrée de la maison qu'elle occupait avec sa famille à Arnhem. La jeune fille était décédée cinq jours plus tard à l'hôpital.

Le garçon de 15 ans a également été déclaré coupable de tentative de meurtre sur le père de Winsie, qu'il a poignardé au visage alors qu'il tentait de s'interposer pour défendre sa fille.

Commentaires sur Facebook

Selon le parquet néerlandais, elle s'était disputée avec une jeune fille de 16 ans via des commentaires sur Facebook. Le petit ami de cette dernière avait alors pris contact, notamment via le réseau social, avec le meurtrier pour qu'il tue Winsie. Il l'aurait payé 150 euros pour accomplir l'assassinat, selon des témoins.

Les trois protagonistes avaient également discuté sur Facebook de la possibilité d'assassiner toute la famille de Winsie, a souligné le tribunal.

Le coupable, en plus de sa peine de prison, a été condamné à trois ans, dont un avec sursis, dans une institution psychiatrique. Le tribunal a estimé que l'adolescent devait être "soigné pour ses problèmes de comportement avec des tendances psychopathes".

Plusieurs témoins doivent encore être entendus dans le cadre des poursuites contre les deux autres suspects, également jugés par le tribunal d'Arnhem.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS