Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une loi controversée qui rend plus difficile pour les touristes l'achat de cannabis dans les "coffee shops" néerlandais, où cette drogue est en vente, a été jugée valide par un tribunal vendredi. Cette loi impose aux clients de s'enregistrer s'ils veulent acheter du cannabis.

Seuls les habitants des localités où se trouvent les boutiques, qu'ils soient néerlandais ou d'une autre nationalité, seront autorisés à s'inscrire sur les listes, qui ne pourront pas dépasser 2000 clients par café.

Quatorze propriétaires de cafés et plusieurs groupes de pression avaient contesté en justice la loi, jugée valide vendredi. Elle entrera en vigueur le premier mai dans trois provinces du sud du pays, avant de s'étendre à l'ensemble des Pays-Bas, l'an prochain.

Loi discriminatoire

Les propriétaires estimaient que la loi est discriminatoire. "Il s'agit d'un jugement politique", a assuré à l'AFP un des avocats des propriétaires des coffee shops, Maurice Veldman, ajoutant que ce jugement donnait "le feu vert aux autorités pour discriminer les étrangers".

Le gouvernement, qui a chuté ce week-end, avait également prévu d'interdire la présence de "coffee shops" à moins de 350 mètres des écoles, ainsi que la vente de "skunk", une forme particulièrement puissante de cannabis.

ATS