Navigation

Peines pécuniaires requises en Valais contre trois "freeriders"

Ce contenu a été publié le 23 mai 2014 - 13:49
(Keystone-ATS)

Le procureur a requis vendredi des jours-amende avec deux ans de sursis contre les trois skieurs hors-piste accusés d'avoir déclenché une avalanche qui a emporté des personnes sur une piste balisée à Anzère en 2009. La défense a demandé l'acquittement des "freeriders".

Selon le procureur Olivier Vergères, les trois skieurs hors-piste ont violé les règles de prudence, ce 27 décembre 2009. Ils ont ignoré la signalisation et les diverses informations dispensées en raison d'un danger d'avalanche "marqué" de niveau 3, et sont sortis des pistes "dans un endroit réputé dangereux".

Le procureur a requis 60 jours-amende contre l'un des freeriders considéré comme le leader, et 40 jours-amende pour les deux autres. Les peines doivent être assorties de deux ans de sursis.

Les avocats des accusés ont demandé l'acquittement de leurs clients. Ils ont notamment mis en avant dans leurs plaidoyers un point de l'expertise réalisée par l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches.

Ce point indique que "tout comme les responsables de l'entreprise des remontées mécaniques, les skieurs évoluant hors piste, bons connaisseurs des lieux et en partie expérimentés, n'avaient pas de raison de supposer, en ce 27 décembre 2009, qu'une avalanche était à craindre".

Le verdict tombera dans une dizaine de jours.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.