Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le président du PLR Fulvio Pelli plaide pour que Hans-Rudolf Merz reste au Conseil fédéral jusqu'à la fin de la législature en 2011. S'il se retirait dans le sillage de Moritz Leuenberger, "la situation politique deviendrait très instable".
Le Tessinois contredit ainsi les voix qui réclament deux départs au gouvernement fin 2010. Au contraire, une double vacance au gouvernement comporte beaucoup de risques, estime-t-il. "Elle complique les choses plutôt qu'elle ne les clarifie", a déclaré le Tessinois dans le journal "Sonntag".
Or la stabilité du gouvernement est importante pour la Suisse, souligne Fulvio Pelli. Le président du PLR n'a pas encore consulté Hans-Rudolf Merz, dit-il: "J'ai été au téléphone tout le temps et n'en ai pas eu l'occasion".
Fulvio Pelli a néanmoins examiné toutes les options avec beaucoup de soin, ajoute-t-il. "Premièrement, nous ne voulons pas une campagne qui dure six mois et deuxièmement, d'obscures manoeuvres politiques menacent en cas de double vacance".
Quant à la démission de Moritz Leuenberger, c'est une "manoeuvre de parti". Le PS veut absolument remplacer ses deux conseillers fédéraux avant les élections de 2011, estime le Tessinois. A ses yeux, l'opération a un but: "Que Micheline Calmy-Rey se retire en 2011".
"Le PLR se ravisera"
Trop de prétentions d'autres partis - notamment des Verts et du PS - rendent l'affaire imprévisible, poursuit le président du PLR. Lors de la succession de Pascal Couchepin, le comportement des partis était devinable, ce qui n'est pas le cas cette fois-ci.
Officiellement, tout le monde défend la concordance et la formule magique 2-2-2-1, déclare Fulvio Pelli, "mais en coulisses les choses sont bien différentes". Les intérêts particuliers des partis prévalent.
L'UDC "clame sans cesse tenir à la concordance" mais elle "émet un étrange signal" en annonçant une candidature à la succession Leuenberger, ajoute M.Pelli. La cheffe du groupe PLR Gabi Huber avait déjà fait savoir vendredi que le parti reconnait la revendication du siège par le PS.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS