Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Son détour en Serbie aurait pu lui coûter sa peau, mais Penka a finalement retrouvé son plancher des vaches en Bulgarie (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Penka, une vache bulgare vouée à l'abattoir pour être passée par mégarde en Serbie, hors de l'UE, aura finalement la vie sauve, ont annoncé lundi les autorités vétérinaires bulgares. A son retour dans son pays, ses tests médicaux ont été favorables.

Les analyses de laboratoire effectuées sur cette vache rousse originaire de l'ouest du pays, d'où elle avait franchi la frontière avec la Serbie, "sont négatives pour toutes les maladies testées", a fait savoir lundi l'Agence bulgare de sécurité des aliments.

Penka s'était offert une petite fugue le 12 mai alors que son troupeau paissait près du village bulgare de Kopilovtsi. Ses pérégrinations l'avaient conduite jusqu'en Serbie toute proche. Recueillie par un fermier serbe qui l'avait identifiée grâce à son badge, elle avait été rendue quinze jours plus tard à son propriétaire, Ivan Haralampiev.

C'est là que les ennuis de Penka avaient commencé: les règles européennes, particulièrement strictes en matière d'importation d'animaux vivants, exigeaient que la vache dispose d'un certificat vétérinaire attestant sa parfaite santé avant son retour dans l'UE. Faute d'un tel document, les autorités bulgares avaient exigé qu'elle soit abattue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS