Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

PepsiCo a annoncé lundi un plongeon de ses bénéfices et la sixième baisse consécutive de son chiffre d'affaires au premier trimestre. Le producteur américain de boissons non alcoolisées invoque le dollar fort et une charge liée à des dépréciations d'actifs.

Le résultat net trimestriel s'est établi à 931 millions de dollars (899 millions de francs), soit un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 89 cents contre 81 cents attendus en moyenne par les analystes.

Cette performance a été affectée par une charge de 373 millions de dollars due à sa participation dans le groupe Tingyi Asahi Beverages, indique le producteur de Pepsi.

Dollar fort

Le chiffre d'affaires a diminué de 2,9% à 11,86 milliards de dollars contre 11,88 milliards anticipés par les marchés, en raison de l'appréciation du dollar qui rogne les ventes réalisées à l'étranger lorsqu'elles sont converties dans la monnaie américaine.

Les revenus ont en effet augmenté de 3,5% à taux de change constants, souligne PepsiCo. Outre le dollar, PepsiCo reste également affecté par la déconsolidation de ses opérations au Venezuela et des dépréciations d'actifs en Russie.

Le groupe a par ailleurs réaffirmé sa prévision d'un bénéfice par action 2016 aux alentours de 4,66 dollars, en hausse de 2% comparé à 2015. Les analystes espèrent jusqu'à présent 4,70 dollars.

"Nous avons bien débuté l'année ce qui nous donne confiance pour atteindre nos objectifs financiers annuels", a insisté la directrice générale Indra Nooyi, citée dans le communiqué. Le grand rival de Coca-Cola compte notamment sur son plan d'économies.

ATS