Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La formation du Premier ministre libéral Xavier Bettel est sortie affaiblie des élections communales (archives).

KEYSTONE/EPA/VALDA KALNINA

(sda-ats)

La formation du Premier ministre libéral Xavier Bettel est sortie affaiblie des élections communales de dimanche au Luxembourg, au profit du Parti social-chrétien (CSV). Ce scrutin avait valeur de test à un an des élections législatives.

"Il y a une confirmation que le CSV apparaît comme la force d'alternance politique la plus attractive", a expliqué le politologue Philippe Poirier, de l'Université du Luxembourg.

Le CSV a récolté plus de 30% de suffrages dans l'ensemble du Grand-Duché, devant les socialistes du LSAP (24%), les libéraux du Parti démocratique (DP, 18%) et les écologistes de Déi Gréng (16%), selon les résultats définitifs publiés lundi.

Relégué dans l'opposition lors des dernières législatives de 2013, le CSV - dont l'homme fort a longtemps été Jean-Claude Juncker, l'actuel président de la Commission européenne - avait alors perdu le pouvoir pour la première fois en 35 ans au profit d'une coalition entre les libéraux du DP, les socialistes du LSAP et les écologistes de Déi Gréng.

"Il y a une confirmation de ce que mesuraient les enquêtes d'opinion depuis 2014", à savoir une baisse de l'intention de vote à l'égard des partis de la majorité gouvernementale, souligne M. Poirier.

Coalition attendue

Les élections législatives sont prévues le 14 octobre 2018 dans ce petit Etat prospère de 590'000 habitants au coeur de l'UE.

Dans la capitale, Luxembourg, le DP du Premier ministre Xavier Bettel a perdu un siège tandis que le CSV en a gagné deux. "Le CSV a investi beaucoup de nouveaux candidats", remarque le politologue qui relève qu'au DP, "le passage de témoin n'a pas eu lieu".

La capitale se prépare donc à l'arrivée d'une coalition qui inclut les chrétiens-sociaux tandis que dans la deuxième ville du pays, Esch-sur-Alzette, pôle industriel et universitaire, le CSV a ravi l'hôtel de ville aux socialistes du LSAP, dont elle était un fief.

Les élections communales au Luxembourg sont ouvertes aux résidents de nationalité étrangère, qu'ils soient européens ou non. Mais les non-Luxembourgeois ne représentaient qu'à peine 7,5% de l'ensemble des 3575 candidats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS