Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nicole Büchler poursuit son ascension. Comme à Doha début mai, la Biennoise a pris la 2e place du concours de la perche du meeting de Rabat, avec 4m70.

Elle a égalé au passage le meilleur résultat - dont elle était déjà l'auteure - jamais obtenu par une Suissesse en Ligue de diamant.

A son troisième essai à 4m80, qui aurait constitué un record national, Büchler a échoué, d'assez peu, mais elle retiendra d'abord le positif. A savoir qu'elle a joué la gagne tout au long du concours en se livrant à un magnifique duel avec la Grecque Katerina Stefanidi, vice-championne d'Europe et médaillée de bronze aux derniers Mondiaux indoor. Finalement, la Grecque l'a emporté avec 4m75 et emmène le général de la discipline en Ligue de diamant avec 14 points, contre 12 à Büchler (2e).

Nicole Büchler a visiblement pris du plaisir à ce premier meeting africain organisé dans le cadre de la Ligue de diamant. A la fin du concours, elle est tombée dans les bras de Stefanidi. Les deux jeunes femmes sont au top, contrairement à la Grecque Nikoleta Kiriakopoulou et à la Cubaine Yarisley Silva, qui ont dû se contenter de 4m50. Kiriakopoulou a pourtant remporté le général de la Ligue de diamant en 2015 et Silva fut championne du monde en 2013.

Pour Mujinga Kambundji en revanche, les doutes, sinon les nuages, s'accumulent. Transparente dans la deuxième partie de course, la Bernoise a signé un très modeste chrono de 11''45 sur 100 m (- 1,3 m/s), se classant 7e d'une course remportée par la Jamaïcaine Elaine Thompson.

A plan international, l'exploit est venu de l'Ethiopienne Almaz Ayana. La championne du monde en titre du 5000 m a longtemps menacé le record du monde de sa compatriote Tirunesh Dibaba (14'11''15) pour finalement s'imposer en 14'16''31, livrée à elle-même trop longtemps. Partie remise!

ATS