Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Chambre d'appel de Genève a confirmé jeudi la peine à perpétuité prononcée en avril dernier par le Tribunal criminel à l'encontre du couple qui avait assassiné en 2007 une femme enceinte de 20 ans. Ils resteront au minimum quinze ans en prison.

Les proches de la victime ont fondu en larmes à la lecture du verdict. L'homme de 29 ans et la femme de 31 ans avaient été déclarés coupables d'assassinat, d'interruption de grossesse et d'atteinte à la paix des morts. Seule la peine a été contestée, pas la culpabilité.

Les juges ont retenu en appel la façon particulièrement odieuse dont le couple a agi: ils ont tendu un piège duquel la victime ne devait pas sortir vivante. Cette jeune femme était l'amante de l'accusé, qui était alors en couple avec la prévenue et avec laquelle il avait un enfant, aujourd'hui âgé de 6 ans.

Eliminer une rivale

Le couple a décidé de se débarrasser de la femme et du bébé à naître. L'homme a attiré son amante dans sa voiture, où ils ont fait l'amour avant qu'il ne l'étrangle. Puis le couple infernal a transporté le cadavre dans une forêt fribourgeoise, l'a brûlé et recouvert de chaux.

Le mobile - éliminer une rivale -, est égoïste et odieux, relèvent les juges. Ils ne retiennent aucune circonstance atténuante.

Les deux accusés avaient demandé que la peine tienne compte de leur statut de parents, ce qui n'a pas convaincu les juges en appel: l'enfant qui est élevé par sa grand-mère va bien et peut voir régulièrement ses parents en prison.

Minimun quinze ans

Les experts psychiatres avaient conclu à une responsabilité légèrement restreinte pour la prévenue, diagnostiquée borderline. Les juges ne se sont pas écartés des conclusions des experts. Mais cet élément est contre-balancé par des antécédents judiciaires, soit une condamnation pour brigandage.

Ils ont donc rejeté les appels et confirmé la peine de prison à perpétuité pour les deux accusés, soit la peine maximale. Ils devront passer au minimum quinze ans derrière les barreaux, le minimum incompressible.

ATS