Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procureur de Soleure a requis des peines d'emprisonnement à vie contre les trois accusés dans l'affaire du triple meurtre de Granges (SO) en 2009. Ils sont accusés, pour des motifs pécuniaires, d'avoir tué un couple d'âge mûr ainsi que leur fille de 35 ans.

Le Ministère public a argué qu'en raison des charges d'homicides multiples, de vol qualifié et d'actes préparatoires délictueux, les deux hommes, âgés de 35 et 27 ans, et la femme de 51 ans encourraient la peine maximale. Il a rejeté l'idée d'un internement.

"Il s'agit sans aucun doute d'un des pires crimes de l'histoire suisse", a souligné le procureur Jan Gutzwiller dans son réquisitoire. Le meurtre a ébranlé tout le pays, a-t-il indiqué.

L'homme de 35 ans, ancien sportif d'élite, a de nouveau reconnu avoir étouffé la femme de 55 ans et d'avoir abattu son époux de 60 ans. Le prévenu de 27 ans a également avoué avoir étouffé la fille du couple.

Les deux hommes avaient déclaré que l'accusée avait fait pression sur eux pour qu'ils commettent le crime, car ils lui devaient de l'argent. Mardi, l'accusée a nié avoir commandité le crime. Ses complices lui auraient seulement demandé comment s'y prendre pour fouiller un appartement et où de l'argent pourrait être caché.

D'après l'acte d'accusation, les deux accusés devaient 20'000 francs à la prévenue. La femme a réclamé son argent au printemps 2009 et leur a suggéré de cambrioler une famille dont la mère faisait partie d'un cercle de dons.

ATS