Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Suisse tient sa première médaille aux JO de Pyeongchang.

En curling mixte, la Seelandaise Jenny Perret et le Glaronais Martin Rios ont battu la sélection des athlètes olympiques de Russie (Anastasia Bryzgalova/Aleksandr Krushelnicki) 7-5 en demi-finale, à l'issue d'un lancer complètement raté de leurs adversaires dans le dernier end.

Les Suisses joueront donc la finale contre le Canada mardi à 12h05 heure suisse face au Canada. Ils sont assurés de gagner au moins la médaille d'argent. C'est le sixième podium pour le curling suisse aux JO.

Or donc, l'histoire se répète: les Suisses tirent admirablement leur épingle du jeu à chaque fois (ou presque) qu'une discipline fait son entrée au programme olympique. Le curling mixte, qui se joue à deux contre quatre contre pour le curling traditionnel, sur un format réduit (8 ends) et sur une heure et demie environ seulement, n'existe que depuis dix ans et figure pour la première fois aux Jeux, réunissant huit équipes, pour un plateau équilibré.

Perret/Rios avaient déjà battu cette même équipe des athlètes olympiques de Russie dans leur dernier match du tour préliminaire, d'extrême justesse (9-8), après avoir été menés 7-2. Une chose est certaine: le duo alémanique a les nerfs solides! Rios ne cesse de haranguer sa partenaire - par ailleurs son ex-compagne - sur la glace, Perret se montrant volontiers assez exubérante elle aussi. Ce duo plutôt expressif n'en perd pas pour autant sa concentration, au contraire: il puise dans la difficulté des ressources cachées.

Une fois encore, et c'est devenu une habitude dans ce tournoi, Perret/Rios ont senti passer le vent du boulet avant de finir fort. Ils étaient menés 5-4 après la sixième reprise, et n'ont pas abordé non plus l'ultime end dans les meilleures conditions. Mais dans son dernier envoi, Krushelnicki, pourtant très précis jusque-là, leur a ouvert la voie en jouant trop long.

"C'est incroyable, je peine à réaliser", fut la première réaction de Jenny Perret. "J'espère pouvoir réussir à bien dormir après ça et à rester concentrée pour la finale."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS