Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux attentats ont visé lundi le personnel des ambassades d'Israël en Inde et Géorgie. A New Dehli, l'explosion d'une voiture diplomatique a fait quatre blessés, alors qu'un second engin explosif a été neutralisé à bord d'un autre véhicule de l'Etat hébreu à Tbilissi.

Trois Indiens ont été légèrement blessés dans l'explosion de New Dehli ainsi qu'une diplomate de 42 ans, qui est l'épouse de l'attaché israélien à la Défense, a indiqué la police. Elle a été hospitalisée, mais sa vie n'est pas en danger.

Des témoins ont dit à la télévision avoir vu deux hommes sur une moto poser un engin à l'arrière de la voiture diplomatique arrêtée à un carrefour. L'explosion s'est produite à 500 mètres de la résidence officielle du premier ministre indien, Manmohan Singh.

Bombe désamorcée

A Tbilissi, la police géorgienne a évité un attentat similaire en désamorçant une bombe placée dans la voiture d'un membre de l'ambassade d'Israël.

Selon le ministère de l'Intérieur de l'ancienne république soviétique, un chauffeur de l'ambassade a garé la voiture à environ 200 mètres de l'ambassade. "Il a ensuite remarqué cet engin de fabrication artisanale qui avait été attaché au châssis de la voiture et a appelé la police", a-t-il précisé.

L'Iran accusé

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a accusé l'Iran et ses alliés du Hezbollah libanais d'être à l'origine de ces attaques.

"Ces derniers mois, nous avons été témoins de plusieurs tentatives d'attentats contre des citoyens israéliens et des juifs dans plusieurs pays, dont l'Azerbaïdjan et la Thaïlande", a-t-il ajouté.

ATS