Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Meyer Burger attribue la perte subie l'an passé à plusieurs éléments exceptionnels, dont essentiellement des charges liées aux restructurations entreprises sur les sites de Thoune et de Colorado Springs, aux Etats-Unis (archives).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Meyer Burger n'est pas parvenu à s'extraire des chiffres rouges en 2017. Conséquence de charges de restructuration, le fabricant bernois d'équipements pour l'industrie photovoltaïque a essuyé une perte nette de 79,34 millions de francs, contre 97,14 millions en 2016.

La perte d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) s'est également réduite l'an dernier, passant en l'espace de douze mois de 44,35 à 19,31 millions de francs, écrit jeudi l'entreprise sise à Thoune. Conformément à l'annonce du 18 janvier dernier, le chiffre d'affaires a progressé de 4% à 473,3 millions.

Meyer Burger attribue la perte subie l'an passé à plusieurs éléments exceptionnels, dont essentiellement des charges liées aux restructurations entreprises sur les sites de Thoune et de Colorado Springs, aux Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS