Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La FIFA a enregistré sur l'année 2016 des pertes record de 369 millions de dollars (quasiment la même somme en francs).

Elles sont dues selon elle à l'adoption d'une nouvelle norme comptable ainsi qu'aux "enquêtes judiciaires en cours" et à certains "investissements inconsidérés" de l'ancienne direction.

Les "investissements inconsidérés" cités dans le rapport financier annuel de la FIFA, publié vendredi, sont le "Musée du Football mondial de la FIFA et l'hôtel Ascot" à Zurich où l'institution a son siège.

"En 2016, la FIFA a également dû faire face à plusieurs dépenses imprévues, à savoir les frais de justice en lien avec les enquêtes en cours des autorités suisses et américaines" ainsi que "les frais d'organisation du Congrès électif extraordinaire de février 2016" qui a vu le Valaisan Gianni Infantino succéder à Joseph Blatter.

La FIFA a en conséquence dû puiser dans ses réserves. Celles-ci ont chuté de 1,4 milliard de dollars en 2015 à 1,04 milliard en 2016, et pourraient se réduire à 605 millions de dollars à la fin de l'année 2017.

L'instance affirme toutefois qu'elles "seront pleinement reconstituées au cours du cycle financier 2015-2018" puisqu'il "est prévu que le niveau des réserves atteigne environ 1,655 million de dollars à la fin dudit cycle, grâce à la livraison" du Mondial 2018.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS