Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Peter Sagan (Bora) a remporté au sprint et en costaud la troisième étape du Tour de France entre Verviers et Longwy sur 212,5 km devant Michael Matthews. Il s'agit de sa 8e victoire sur le Tour.

Il était le favori des bookmakers, il n'a pas déçu. Avec un final pentu taillé pour ses qualités hors normes, Peter Sagan a toisé la concurrence. A quelques centaines de mètres, le Slovaque a même déchaussé mais cela ne l'a nullement empêché de maintenir ses rivaux, Michael Matthews et Daniel Martin en tête, à bonne distance dans la citadelle de Longwy près de la frontière belge.

La côte des Religieuses a logiquement officié comme le juge de paix attendu. Placée à l'arrivée, cette rampe de 1600 mètres avec un pourcentage moyen de 5,8% (max 11%) a permis aux rouleurs de laisser les purs sprinters comme Marcel Kittel à bonne distance. Mais Sagan a tranquillement patienté avant de lancer son attaque dans les 300 derniers mètres. Surpuissant, celui qui a récemment remporté deux étapes du Tour de Suisse n'a jamais tremblé.

Passage sur le circuit de Spa

Le peloton s'est élancé de Verviers, près de Liège, pour rejoindre Longwy en Meurthe-et-Moselle. Les coureurs ont pris le célèbre circuit automobile (!) de Spa-Francorchamps avec de superbes images dans le mythique virage du Raidillon de l'Eau Rouge, avant de traverser le Grand Duché du Luxembourg du nord au sud.

Lilian Calmejane (Direct Energie) et deux autres coureurs ont repris les échappés avant de porter une attaque à une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée. Le jeune Français de 24 ans a profité d'une bosse à une vingtaine de kilomètres de Longwy pour fausser compagnie à ses compagnons et tenter le coup en solitaire avec un peloton à une minute derrière lui. Le vent de face a eu raison de la résistance de l'Albijois, avalé par la meute à dix kilomètres de l'arrivée. Consolation, le prix du combatif du jour...

Mardi, la course partira de Mondorf-les-Bains, la patrie des frères Schleck, pour rejoindre Vittel après 207,5 km. Les sprinters traditionnels ne devraient pas laisser passer leur chance.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS