Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La colère contre la hausse des primes d'assurance-maladie a réuni 300 personnes à Genève. La mobilisation a été moins forte ailleurs en Suisse romande.

KEYSTONE/MAGALI GIRARDIN

(sda-ats)

A l'initiative de deux citoyennes genevoises, des manifestations contre la hausse des primes d'assurance-maladie se sont déroulées dans plusieurs villes romandes. C'est à Genève que la mobilisation a été la plus forte, avec un défilé de 300 personnes.

A Lausanne, selon un photographe de Keystone, il y avait une cinquantaine de manifestants. A Monthey (VS), on comptait une dizaine de personnes, a fait savoir le porte-parole de la police valaisanne Stève Léger. Pour sa part, la police biennoise n'avait pas connaissance d'une manifestation ayant entraînée des perturbations.

A Genève, le cortège était emmené par des femmes qui exprimaient leur ras-le-bol des hausses continuelles des primes. Une manifestation semblable s'était déjà tenue au bout du lac en novembre dernier sur le même thème. Elle avait réuni plusieurs centaines de personnes.

Les organisatrices ont dénoncé l'inaction du monde politique dans le domaine de la santé depuis cette première manifestation. "Personne ne considère l'urgence de la situation", ont-elles regretté. Elles ont aussi déploré les accords qui lient trop souvent les médecins à l'industrie pharmaceutique.

Le plus vieux manifestant était un homme de 84 ans, assis dans un baquet tiré par un vélo. Il a contesté sa prime et celle de sa femme en envoyant la facture au président de la Confédération Alain Berset. Une grande manifestation contre la Lamal et la hausse des primes doit avoir lieu à Berne, à la rentrée d'automne.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS