Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour la première fois en dix ans, les petits jobs ont enregistré deux mois de recul consécutifs à la fin de 2011. L'association Ados Job, référence romande sur le marché des emplois étudiants, signale une baisse de 10% en novembre et de 30% en décembre.

Camille-Angelo Aglione, président d'Ados Job, espère que l'effet est saisonnier. "Le marché des petits jobs est un bon indicateur précoce de la conjoncture. Nous savons par exemple qu'avec le franc fort, l'industrie du tourisme, grosse pourvoyeuse de petits jobs, embauche moins cet hiver", a-t-il indiqué dans un communiqué.

En raison d'une fin d'année en net recul, l'offre d'emplois publiés clôture avec une hausse modérée par rapport à 2010.

L'association créée en 2002 par cinq étudiants de la région lémanique compte environ 64'000 membres de 15 à 22 ans. Elle publie un peu plus d'un millier d'offres par année.

ATS