Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jusqu'à la fin juin, seuls 482 étrangers de la 3e génération ont fait les démarches pour une naturalisation facilitée (photo symbolique).

KEYSTONE/MARTIN RUETSCHI

(sda-ats)

Les jeunes étrangers de la 3e génération peuvent devenir plus facilement Suisses depuis le mois de février. Pourtant, l'offre ne suscite que peu d'engouement, selon les chiffres du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM).

A la fin juin, 482 personnes avaient fait la démarche, a indiqué dimanche le SEM à Keystone-ATS, confirmant des articles de la presse dominicale alémanique.

337 procédures de naturalisation facilitée sont pendantes. Les Italiens sont les plus nombreux à avoir recouru à l'offre (255), suivi des Turcs (65) et des Kosovars (38). Viennent ensuite les Espagnols (30), les Macédoniens (17) et les Portugais (17).

Barre haut placée

Seuls près de 25'000 jeunes remplissent les conditions d'une naturalisation facilitée. Chaque candidat doit être né sur territoire helvétique, disposer d'un permis C et avoir suivi au moins 5 ans de scolarité obligatoire en Suisse.

Ces deux derniers critères doivent également avoir été remplis par au moins un de ses parents, qui doit en outre avoir séjourné pendant au moins 10 ans en Suisse. Et au moins un des grands-parents doit être né en Suisse ou y avoir eu un droit de séjour établi de manière crédible.

Les années de résidence ne comptent double qu'entre 8 et 18 ans. La durée minimale de séjour est fixée à six ans.

25 ans maximum

Afin d'éviter un contournement des obligations militaires, aucune demande ne peut être déposée après l'âge de 25 ans. A titre transitoire, les petits-enfants d'immigrés ayant entre 26 et 35 ans le 15 février 2018 ont cinq ans pour déposer une requête.

Une bonne intégration est également déterminante. Les candidats doivent respecter l'ordre et la sécurité publics ainsi que les valeurs de la Constitution, participer à la vie économique ou acquérir une formation et œuvrer à l'intégration de leur famille. Ils ne doivent pas mettre en danger la sûreté intérieure ou extérieure de la Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS