Navigation

Pfizer abandonne son projet d'offre sur AstraZeneca

Ce contenu a été publié le 26 mai 2014 - 18:11
(Keystone-ATS)

Pfizer jette l'éponge. Le groupe pharmaceutique américain ne donnera pas suite à son projet d'offre de 117 milliards de dollars (105 milliards de francs) sur son concurrent anglo-suédois AstraZeneca. Le conseil d'administration de ce dernier avait rejeté une nouvelle fois les avances de Pfizer.

"Après le rejet du conseil d'administration d'AstraZeneca de (son) offre", Pfizer a indiqué dans un communiqué qu'il n'avait "pas l'intention de faire une offre" sur la société. La transaction aurait constitué un record dans le secteur au niveau mondial.

AstraZeneca avait annoncé la semaine dernière avoir rejeté une ultime proposition de rachat améliorée à 55 livres sterling par action, soit environ 117 milliards de dollars.

La direction d'AstraZeneca avait refusé catégoriquement de négocier. Elle jugeait que les propositions de son concurrent le sous-évaluaient et étaient plus motivées par des raisons fiscales que stratégiques.

Porte ouverte

Selon la réglementation britannique sur les fusions et acquisitions, Pfizer aura les mains liées pendant six mois pour présenter une nouvelle offre non-sollicitée. Mais AstraZeneca pourra décider de reprendre des discussions au bout de trois mois.

Le groupe avait en effet laissé la porte ouverte à une offre supérieure à 58,85 livres par titre dans le futur. Dans son communiqué lundi, Pfizer, le numéro un du secteur aux Etats-Unis, ne dit pas s'il est ouvert à de nouvelles discussions.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.