Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe biotechnologique bâlois Actelion a stoppé le développement clinique du Setipiprant pour le traitement de l'asthme et du rhume des foins. Les effets positifs n'ont pas pu être prouvés lors de deux récentes études, a indiqué lundi le laboratoire rhénan.

Le groupe entend réorienter ses activités de recherche dans le domaine des substances anti-inflammatoires, a-t-il précisé dans un communiqué. Il veut se concentrer sur un produit de remplacement de son antagoniste CRTH2, encore en phase I du développement clinique.

Les recherches portent sur les propriétés potentiellement anti-inflammatoires du mécanisme CRTH2 dans les maladies allergogènes. Le Setipiprant antagoniste oral actif CRTH2 avait déjà atteint les phases IIb et III.

Actelion a également annoncé lundi l'homologation au Japon du Miglustat pour soigner la maladie Niemann-Pick type C. L'accord se base sur des données d'études de l'UE, et de données spécialement organisées pour le Ministère de la santé japonais.

ATS