Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré l'appréciation du franc et un environnement de marché difficile, Roche a accru sa rentabilité l'an passé. Le groupe pharmaceutique bâlois, qui veut renforcer sa division Diagnostics en s'emparant de l'américain Illumina, a dégagé un bénéfice net de 9,54 milliards de francs, en hausse de 7%.

Corrigée des fluctuations monétaires, la croissance du résultat net au regard de 2010 s'est inscrite à 26%, a précisé mercredi le laboratoire rhénan. Jugée solide par Roche, la performance a légèrement dépassé les attentes des analystes, lesquels, interrogés par l'agence d'information financière AWP, tablaient sur un profit net de 9,3 milliards de francs.

Conséquence de l'appréciation du franc, le résultat d'exploitation a en revanche fléchi de 9% à 13,41 milliards de francs. A taux de change constants, il a toutefois progressé de 6%.

Investisseurs

Roche note néanmoins que son exposition aux fluctuations de change a été atténuée du fait que 80% de ses coûts sont générés hors de Suisse. Les investisseurs n'ont cependant guère goûté la performance du laboratoire rhénan, le bon de jouissance Roche plongeant de 1,5% à 153,5 francs après quelques minutes de négoce à la Bourse suisse.

Le chiffre d'affaires, s'est aussi contracté, soit de 10% à 42,53 milliards de francs (+1% à taux de change constants). Outre l'appréciation du franc, Roche a souffert du repli attendu des ventes de l'antigrippal Tamiflu après une demande sans précédent en 2009 à la suite de la pandémie due au virus H1N1, et de l'Avastin, un traitement contre les formes avancées de cancer colo-rectal ainsi que des cancers du sein, du poumon, du rein et de l'ovaire.

Pour l'année en cours, Roche se montre prudent. Le laboratoire table sur une croissance des ventes "dans la partie basse à moyenne de la plage à un chiffre", soit entre 1 et 5% et dans la partie supérieure concernant le bénéfice par titre, soit 6 à 9%.

ATS