Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président du PLR Philipp Müller quitte sa fonction pour une question de calendrier. S'il se représente en avril 2016, son mandat se terminerait en 2018, soit en milieu de législature, ce qu'il veut éviter.

Une réélection en avril prochain impliquerait donc pour lui de rempiler pour quatre ans, a-t-il expliqué. "Même si la tâche peut parfois être astreignante, ce n'est pas par lassitude que j'ai pris cette décision", a déclaré l'Argovien mardi aux médias à Berne. "Mais me représenter aurait signifié plus de huit ans de présidence au total, c'est un peu long".

"On dit aussi qu'il faut savoir partir quand c'est le bon moment", a ajouté le conseiller des Etats argovien. Sa formation a gagné cinq sièges aux dernières élections fédérales.

Pas lié à l'accident

Sa décision a été prise en mars déjà. Donc "elle n'a rien à voir avec l'accident qui a eu lieu en septembre", a-t-il assuré. Philipp Müller était entré en collision avec une scootériste de 17 ans à Lenzbourg (AG).

"J'en ai discuté avec les membres de la direction du parti et nous avons réfléchi quel serait le moment le plus opportun pour l'annoncer. Et cela n'allait pas être pendant les élections", a-t-il précisé.

Succession: la procédure

Quant à la succession, Philipp Müller et le secrétaire général Samuel Lanz n'ont pas voulu communiquer de nom. La commission de sélection devra examiner les candidatures.

Les sections cantonales ont jusqu'au 29 février pour les annoncer auprès de la commission de sélection. Le nouveau chef du parti sera désigné par les délégués réunis en assemblée le 16 avril. Mais le parti informera les médias au fur et à mesure, a promis M. Lanz.

Philipp Müller a profité de l'occasion pour revenir sur son accident. "Je suis régulièrement en contact avec la famille de la victime. Celle-ci a subi plusieurs fractures à la jambe gauche, mais elle se rétablit très bien. A long terme, il n'y aura pas de séquelles", a-t-il précisé.

Du côté pénal, c'est le Ministère public argovien qui est en charge du dossier. Pour l'heure, il est débordé, mais des experts vont se pencher sur le dossier et devront éclaircir les circonstances de l'accident, a-t-il poursuivi.

"Monsieur 18%"

Philipp Müller, un plâtrier devenu entrepreneur dans la construction, ancien champion de course automobile, originaire de la campagne - le Wynental - s'est fait connaître au niveau national par ses idées sur la politique des étrangers. Il a presque lancé en solitaire l'initiative visant à plafonner à 18% la population étrangère en Suisse. Peuple et cantons ont nettement rejeté l'objet en 2000.

Il a contribué à forger la politique sur l'immigration du PLR, sans doute avec l'idée de marcher sur les plates-bandes de l'UDC. Il s'est en revanche battu pour la libre circulation et contre l'initiative sur les renvois des criminels étrangers de l'UDC, ainsi que contre l'initiative sur l'immigration de masse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS