Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le PLR se porte très bien aujourd'hui, a déclaré Philipp Müller samedi lors de l'assemblée des délégués du parti à Berne. Il s'agissait du dernier discours de l'Argovien en tant que président du PLR Suisse.

Philipp Müller a rappelé la méfiance à son encontre de la part de certains libéraux-radicaux lors de son élection il y a quatre ans. Il tire avec d'autant plus de satisfaction le bilan de son mandat: "Pour la première fois depuis 1979, nous avons progressé aux dernières élections".

Et cela pas seulement au niveau national. "Depuis l'été 2014, nous gagnons sans cesse des parts lors d'élections cantonales et communales".

Compilation d'anecdotes

Philipp Müller est convaincu que cette progression se poursuivra, car seule une petite part de ce succès revient au président du parti. "On ne peut rien faire bouger si ça ne joue pas à la base". Cette base, ce sont les délégués et les partis locaux.

Les mots d'adieu du président sortant ont moins été un discours de principe tourné vers l'avenir qu'une compilation d'anecdotes. Les délégués présents à l'hôtel National de Berne l'ont gratifié de fréquents éclats de rire et d'applaudissements: "Je sais pourquoi vous êtes venus si nombreux", leur a lancé Philipp Müller: "Vous voulez être sûr que je pars".

L'Argovien a pris la tête du PLR en avril 2012. Depuis novembre 2015, il représente son canton au Conseil des Etats. Auparavant, le politicien âgé de 63 ans siégé treize ans au Conseil national. Plâtrier de formation, il est entrepreneur depuis 1991.

ATS