Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bilan des énormes inondations provoquées dans le sud des Philippines par le passage ce week-end de la tempête tropicale Washi est maintenant d'au moins 652 morts, a annoncé la Croix-Rouge dimanche. En outre, 808 personnes sont portées disparues.

La plupart des décès se sont produits dans les deux ports de Cagayan de Oro et Iligan, sur l'île de Mindanao, a ajouté la Croix-Rouge. Le précédent bilan faisait état de plus de 500 victimes et de 300 à 400 disparus.

"Les régions touchées sont si étendues que les recherches n'ont pu atteindre toute la zone. Beaucoup des maisons ont été emportées, ce qui signifie que les corps (des habitants) aussi ont été déplacés", a déclaré dimanche à l'AFP Gwen Pang, secrétaire général de l'organisation caritative. "Nous ne comptons pour le moment que les cadavres dans les morgues", a-t-elle ajouté.

35'000 réfugiés

L'île de Mindanao (sud), une des régions les plus pauvres des Philippines, a été la plus durement touchée, avec notamment la ville portuaire de Cagayan de Oro, et Iligan, a précisé Gwen Pang.

La tempête, accompagnée de rafales de vent allant jusqu'à 75 km/h, a aussi touché la petite île de Negros. Elle a atteint l'île de Palawan (ouest) dimanche avant l'aube et continuait vers l'ouest, au-dessus de la mer de Chine méridionale, selon les services météo.

Le gouvernement et la Croix Rouge des Philippines ont lancé des appels à l'aide pour nourrir, vêtir et abriter plus de 35'000 personnes réfugiées dans des centres d'évacuation. L'armée, dont 20'000 soldats ont été mobilisés, continuait de retirer des cadavres ensevelis sous des torrents de boue.

ATS